A U.F.O. forest                                                                                                                                                                                                          
(Une forêt OVNI) - musique électroacoustique - 1985 - durée : 14’. Commande du G.M.E.B.    

Pièce à thème où l'histoire d'une forêt OVNI ouvre la possibilité au cotoiement  d'une  faune sonore très diversifiée à l'origine, et d'agencement   malaisé dans un contexte  diffèrent. Exercise de structuration  d'éléments  diamétralement opposés  de forme et de couleur, comme le seraient de sons anecdotiques bruts (prise de son du zoo de Vincennes, entre  autre un gibon plus éléctronique que nature) et les sons de source   instrumental,   éléctronique ou concrètes ayant subit des traitements analogiques et   numériques.
 

Arabesques sur une corde raide
pour clarinette solo - 1984 - durée : 10’ environ.
 
Cette oeuvre essaie de donner les mouvements, bonds, voltiges, sauts, et pirouettes crées dans l'imagination d'un funambule fantaisiste. Pour l'intérpretation, l'instrumentiste doit tenir toujours en mémoire qu'il s'agit d'un corps qui rebondit, s'élève dans l'air et arrive à un point de suspension où il fait des arabesques, retombe sur la corde en si bémol pour à nouveau s'élancer. Les lois de la pesanteur regissent les accélérations vers le grave, les relentissements vers l'aigu. Mais cela n'est pas systématique. L'instrumentiste doit imaginer le funambule en action et jouer en conséquence. Ce n'est ni une libellule, ni un octogénaire qui essaie d'attraper une orange collée au plafond, en sautillant sur un matelas à ressorts. C'est plutôt un être léger, plein de fantaisie, d'imprévu, et qui n'a qu'une idée en tête : s'envoler loin, très très loin vers...............
 

Boucles, rosettes et serpentins
Musique électroacoustique - 1982 - durée : 12'48'' Commande du G.M.E.B.
 
Jeu entre polyphonie (masses sonores complexes) et monophonie , tension et détente, sonorités mates et brillantes, formes rapides ou lentes, mobiles ou fixes. Cette oeuvre cherche, par ses articulations et ses cassures, comme son titre l'indique, de multiples contrates se deroulant dans différents plans spatiaux.
 

Bruissements 
Pour hautbois et bande - 1983 - durée : 14’30’’ Commande d'Etat et de l'A.C.I.C. 1982. Realisée dans le studio de l’auteur. 
 
Cette oeuvre propose un jeu entre des sons anecdotiques (dont un authentique monologue de chat), des sons éléctro-acoustiques et un hautbois. Chaque partenaire agit au gré des circonstances comme agent de liaison entre les 2 autres, comme élément étranger ou bien comme un complice qui dialogue ou se fond dans l'ensemble. Le compositeur a tenté une harmonie formelle basée sur la parenté structurelle des materiau en jeu, en tenant compte de leur disprité anécdotique.
 

Canto del Loco
(Chant du fou - Mad man's song) - musique électroacoustique - 1974 - durée : 13' Commande du G.M.E.B.

''Canto del Loco'' a été réalisé avec des sons éléctroniques issus du synthètiseur AKS. L'auteur a tenté, dans cette pièce, d'étudier quelques unes des possibilités d'articulation entre les éléments simples, les séquences et les blocs sonores. Sa structure comprend six phases articuleés où la polyphonie  se trouve par moments entrecoupée d'interruptions monophoniques. La qualité vocale de la matière sonore cherche à évoquer, l'indéfinissable mélopée de la déraison.
 

Cantos de antes
(Chants d’avant) - musique électroacoustique - 2002 - durée : 10’. Commande de l’Association Pour la Recherche et l’Expérimentation Musicale (APREM) 2002, Nevers, France. Dediée à Simone Rist et Roger Cochini.
 
Cette pièce réalisée à partir de la voix récitée de Simone Rist sur des textes dadaïstes, de la voix de Roger Cochini et des sons électroacoustiques, raconte des très vieilles histoires perdues depuis des millénaires. Mais s’agit-il vraiment de ces histoires là ?
 

Cercles des Rondes
Musique électroacoustique - 1982 - durée : 18'35'' (Version pour bande seule de ''Jeux des Rondes'' pour piano et bande). Commande d'Etat pour le G.E.R.M. 1980). Réalisée dans le studio de l’auteur.
                                               
Composée à partir d'un matériel hétéroclite (sirènes de bateaux,  sons issus des ordinateurs, boîtes à musique, sons vocaux, et synthétiseurs), les 5 differents moments de cette oeuvre s'emboitent par des cassures,  des changements de densité, des articulations brusques.
 

Dans un point infini
Musique électroacoustique – durée 15’25’’ – 2005. violon Veronica Kadlubkiewicz - Commande de l’INA-GRM.

Pièce réalisée à partir des exercices techniques jouées par la violoniste Veronica Kadlubkiewicz, à qui je dédie cette œuvre. Je rends aussi hommage à la compositrice polonaise Grazyna Bacewicz en la citant avec un fragment de 30 secondes de sa 2eme sonate pour violon, jouée aussi par la violoniste Veronica Kadlubkiewicz.
 

Demeures Aquatiques
Musique électroacoustique - 1967 - durée : 7’ - pour 4 pistes. Commande du G.R.M.

Cette oeuvre électroacoustique en deux parties nettement différenciées, puise sa source sonore dés d'instruments classiques et moins orthodoxes (tôles, tiges de verre, etc) inventés par les frères Baschet.
 

Echos
Musique électroacoustique - 1978 - durée :  8'35'' avec la voix de, et  In memoriam  Mercedes Cornu (pseudonyme : Victoria Lucca).
 
Cette oeuvre a été réalisée à partir de la ''déstructuration'' ( sons longs, brefs, syllabes, souffles, toux, etc.) de 4 chansons latino-américaines : 2 argentines et 2 brasiliènnes,  chantées  ''a capella'' par Mercedes Cornu. L'auteur a employé uniquement les techniques de montage, mixage, triple lecture, et des manipulations manuelles sur la bande magnétique, afin de préserver le timbre et la qualité de cette voix.
 

Etude aux sons flegmatiques
musique électronique et électroacoustique dkurée : 11’ - 1971. Commande du G.M.E.B.
 
Cette étude propose une tentative d'alternance entre tensions - relaxations sonores, ainsi que certains changements de couleur et d'espace, le tout porté par un mouvement lent et continu. Son materiel debase s'appuie sur des transformations par accrochage éléctronique des sons des instruments des frères Baschet dèjà manipulés d'avance.
 

Jazz for Miles
Musique électroacoustique - 2001 - durée : 5'10'' - realisée dans le studio du compositeur pour le Computer Music Journal, volume 25, n° 4, hiver 2001, USA.

Petit hommage à un des plus doués des jazzmen du XX siècle, et qui deborde sur le troisième millenaire avec autant de fugue que de talent.  Il m'a fait rèver depuis mon enfance à la  flexibilité et à l'emerveillement du son, indépendament du rythme et de la melodie .
 

Jeux des Rondes
Pour piano et bande - 1980/1984 - durée : 20'. Commande d'Etat pour le G.E.R.M. 1980. Dediée à Jean-Pierre Dupuy. Réalisée dans le studio du compositeur.

Composée à partir d'un matériel hétéroclite (sirènes de bateaux, ordinateurs, boîtes à musique, sons vocaux, synthétiseurs et clvinettes), les 5 différents moments de cette oeuvre s'emboitent par des cassures, des changements de densité, des articulations brusques entre le piano et la bande. En opposition  à la première partie faite des sons ''ronds'' graves très simples, le 2° moment est composé de 3 formes complexes, construites à partir des éléments simples qui s'étirent, se superposent, entrecalées par des séquences de piano très opposées formellement. Ces formes complèxes vont prendre une autre dimension, vont s'éparpiller, éclater en mille ''rondes'' dialoguant avec des cellules  rythmiques, des fragments de l'instrument en direct, et donneront naissance à des longue trames évoluante, pour finir dans un dialogue en forme de ''mirroir'' réflétant dans le medium-aigu, les formes du debut.
 

L'Autre ... ou le chant des marècages
musique électroacoustique - 1987 - durée : 17'30''. Commande de l'A.C.I.C. pour l'Hommage à Blaise Cendrars.
 
Frappée par la personnalité paradoxale de Blaise Cendrars, son terrifiant « Double » qui se dénude avec une cruauté poussée jusqu'au sadisme dans « Moravagine », comment se retenir de tenter d'exprimer à travers une musique vocale brutale et sauvage, l'expression toute personnelle d'une sensation : celle de cet « Autre », de l'« Ombre » tapie derrière l'écrivain. Les courts « poèmes nègres » de son conte : Les blancs étaient des noirs, ont inspirés les onomatopés de l'oeuvre.
 

L'Orvietan
Musique électroacoustique - 1970 - durée : 11’45’’ - pour 4 pistes. Commande du G.R.M.
 
Cette oeuvre est composée en deux moments distincts et interchangeables. Le premier, d'origine éléctronique, articule des grands complexes sonores ponctués par des impulsions graves. Le deuxième, d'origine éléctroacoustique, présente un jeu de sons grinçants qui s'orchestrent dans des ensembles polyphoniques.
 

L’autre rive
2007 - durée :17’20’’ – percussion Richard Aratian - Commande d’Etat pour l’IMEB
 
Ispirée par le Bardo Todol , cette œuvre a été réalisée avec des instruments de percussion et quelques sons acoustiques. Je remecie de tout cœur le percussioniste Richard Aratian pour son inépuisable patience, son imagination et sa bonne humeur lors de nos prises de sons.
 

La ba-balle du chien-chien à la mé-mère
Musique électroacoustique - 2001 - 11’16’’.Commande du IMEB 2001. Dediée a Tim, Oggi, Justine et à tous les chiens qui ont une mé-mère.

Que peuvent faire a la campagne, entre soleil et tempête, une balle, un chien et une grande-mère... sinon jouer ? Musique specialement conçue pour auditoire ayant un ou plusieurs chiens de n'importe quelle race, dimension,  couleur, degré de ferocité et niveau intellectuel.
 

Le solfegiste solfegé
2003 - durée :10’04’’ – voix de Pierre Schaeffer - Commande d’Etat pour la Muse en Circuit 2003
 
Pièce dédiée à Pierre Schaeffer et Bernard Baschet, deux compères qui ont marqué, depuis 1963, ma recherche sonore et ma composition musicale. Il s’agit d »un jeu d’imbrication entre la voix de Pierre Schaeffer et les instruments de musique de Bernard Baschet, avec un regard de mauvaise élève sur le solfège de l’objet sonore et son inventeur.
 

Les chemins du vent des glaces
Musique électroacoustique - 2002 - duré 11’10. Commande de l’IMEB, Bourges, France.
 
En 1972 avec Siesta Blanca j'avais donné tout ce que je ressentais devant les excès de l'hiver. Aujourd'hui, la seule pensée-sensation que puisse m'émouvoir appart le froid, est la présence du vent (qu'on trouve dans n'importe quelle saison), depuis sa violence la plus extrême, à sa tendresse presque imperceptible. Le vent en soi ne fait pas de bruit, voir l'oeil du cyclone; c'est son passage, son frottement lent, rapide, par rafales, continu, sur l'air, les objets, la nature qui signe sa présence. Cette pièce est, peut être, un hommage à ce vent qui accompagne ma vie depuis mon enfance, et qui est omniprésent dans le monde.
 

Les larmes de l’inconnu
2011 - duré 18’27’’ – Commande d’Etat pour l’INA-GRM.
 
Il y a autant de Kâbbales que de Kâbbalistes dit Carlo Suarés.Oeuvre inspirée par les Kâbbalistes  Carlo Suarés (la conscience énergie), Rivka Cremisi (le charme de l’énergie mystique) et Shinta Zenker (l’éblouissante calligraphie hébraïque) auxquels je dédie cette musique.
Je remercie le magnifique flûtiste Hernan Gomez pour sa gentillesse et sa musicalité lors de sa prise de son.
 

Medisances
Musique électroacoustique - 1968 - durée : 7' - pour 4 pistes. Commande du G.R.M.

Réalisée à partir de la manipulation élémentaire d'instruments d'orchestre, d'un arc-à-bouche (gambarde siamoise) et du souffle. Une façon comme une autre de se débarasser de certaines ambiances, de vieux souvenirs...
 

Miniatures
Notices de programmes

1) Deux dents dehors
– 3’56’’ – 2007. Pour le 80ème anniversaire de Bernard Parmegiani

2) Vuelo sobre signos y remolinos
(Vol sur signes et tourbillons) – 2’50’’ – 2010. flûte Hernan Gomez - Pour l’exposition-video de Yana Kluge

3) Flotando 
(Flottant) – 2’35’’ – 2010. voix Miguel Azguime - Pour le 25ème l’anniversaire de Miso Music, Portugal

5)  Les retrouvailles
– 3’ – 2010. Pour le 65ème anniversaire de Annette Vande Gorne

7) Sourires d’Automne
– 4’ – 2006. voix Francis Dhomont - Pour le 80ème anniversaire de Francis Dhomont
 

Murmureln  
2003 - duré 3’56’’ – Commande de Deutschland Radio Berlin.
 
Commande envoyée à une serie de compositeurs de musique électroacoustique et instrumentale pour une soirée dansante lors du Festival Sonic Arts Lounge, Berlin, Allemagne. Il s’agissait de composer un tango dansable. Le cas contraire, l’œuvre été éliminée.

Petit Poucet Magazine
1985 - durée : 18'35''.Musique électroacoustique à thème L'Infance. Commande du G.M.E.B.

A travers le regard d'un enfant de trois ans et demi, quelques facettes du monde adulte qui l'attend. Monde adulte qui aspire au retour au sein maternel, dans la béatitude sécurisante de la plus parfaite et illusoire irresponsabilité.
 

Rìo de los pàjaros 
(La rivière des oiseaux)- 1993/98 - durée 12’07’’. Commande amicale de l'artiste peintre Jean-Paul Ruiz 1993. Dediée à Elsa Justel et Roger Cochini. Réamosée dans le studio de l’auteur.

Cette oeuvre est le 1° mouvement  d’un triptyque appelé « Ríos del sueño » (Les rivières du rève cachés) lequel est une pâle et vague transposition des signes et des traces d’une sensation musicale très intense, à peine entrevue, un soir, il y a longtemps, dans un rève tropical latino-américain.
 

Río de los pájaros azules 
(La rivière des oiseaux bleus) - 1999/2000 - durée: 11’15’’.Commande 1975/1998 du Bregman Music Studio, Dartmouth College, U.S.A. A mes chers disparus.

Cette oeuvre est le 3° mouvement d’un triptyque appelé « Ríos del sueño » (Les rivières du rève), lequel est une pâle et vague transposition des signes et des traces d’une sensation musicale très intense, à peine entrevue, un soir, il y a longtemps, dans un rève tropical latino-américain.
 

Rìo de los pàjaros escondidos
(La rivière des oiseaux cachés - 1999/2000 - durée : 11’07’’. Commande du de Groupe Recherches Musicales (G.R.M.) Dediée à Gerald Bennet.

Cette oeuvre est le 2° mouvement d’un triptyque « Ríos del sueño » (Les rivières du rève), lequel est une pâle et vague transposition des signes et des traces d’une sensation musicale très intense, à peine entrevue, un soir, il y a longtemps, dans un rève tropical latino-américain.
 

Rios del Sueño
(Les rivières du rève) - musique éléctroacoustique - 1998 / 2000 - durée totale : 33’34’’ :
 
1) Rio de los pajaros
(la rivière des oiseaux) - 1998 - 12’07’’ Commande 1993 de l’artiste peintre Jean Paul Ruiz. Prix Magistère du Concours International de    Musique et d’Art Sonore Electroacoustique de Bourges 2000. Dediée à Elsa Justel et Roger Cochini.

2) Río de los pájaros escondidos

(la rivière des oiseaux cachés), commande du Groupe de Recherches Musicales (INA-GRM.) - 1999 - version définitive 2000 - 11’07’’ - Dediée à Gerald Bennett.

3) Río de los pájaros azules
(La rivière des oiseaux bleus) - 1999 - 10’20’’ . Commande 1975/1998 du Bregman Music Studio, Dartmouth College, U.S.A. Dediée à mes chers disparus.

Ce triptyque , composé de trois mouvements qui peuvent être pris pour des oeuvres indépendantes, est une pâle et vague transposition des signes et des traces d’une sensation musicale très intense, à peine entrevue, un soir, il y a longtemps, dans un rève tropical latino-américain.

Siesta Blanca
musique électroacoustique - 1972 - durée: 14'. Commande du G.M.E.B. pour l'oeuvre collective "Les Saisons". En hommage à Astor Piazzolla.
 
Cette pièce qu'illustre l'Hiver argentin est composée à partir de quelques fragments des tangos d'Astor Piazzolla, d'un orgue éléctronique et quelques sons éléctroacoustiques. Il s'agit d'un essaie pour exprimer le cristal de la glace, sa lumière gelée et son opposée: l'extrême chaleur de l'été statique et fremissante du nord argentin que, par leur excès, expriment tous les deux, pour le compositeur, quelque chose de semblable, les deux faces d'une même réalité.
 

Souffle d'un petit Dieu distrait
musique électronique et électroacoustique - 1987/1997 - durée 13'.Commande du G.M.E.B. : Musique à thème: les 4 élements. In Memoram Marie-Louise Danset
                                                                
Parmi les Dieux, témoins de la Création de l'Univers par le Souffle Créateur de Brahma, se trouvait un petit Dieu habitant la Lune. Un jour après sa sieste, pas très reveillé encore, la conscience flottant au gré de sa distraction légendaire, il laissa échapper un soupir qui s'avéra être le Souffle Créateur dont sont porteurs tous les Dieux, grands et petits.
A sa grande surprise, prit naissance lentement, l'essence même de tous les éléments dans leur modalité potentielle, c'est à dire non encore manifestée, d'un minuscule univers proportionné à sa taille, évidemment.
Sa frousse se fit panique quand le non-manifesté parvient soudain à la limite du manifesté. Là, devant l'énormité de sa distraction  (car il savait heureusement ! que la création d'un monde implique une totale conscience et une totale responsabilité qu'il était incapable d'assumer), il inspira aussi vite qu'il put - aussi vite que l'énergie en  mouvement le lui permettait - toute cette essence élémentaire jusqu'à la faire disparaître. Ouf !!! Après cette étourderie, il alla prendre des vacances chez son oncle  Saturne ... pour qu'il lui mette un peu de plomb dans la tête.
 

Tata, tocame la toccata 
1990 - durée : 9' environ. Pour piano Commande de la pianiste Andrea Cohen.

Alors le grand père s'est mis à jouer. Mais des taces de  souvenirs, des rèves, traversent son jeu, le piègeant, par instants, d'un brin de fantaisie.
 

Tierra Quebrada
(Terre brisée - Broken Land)- 1976 - durée 15' environ. Pour violon et bande. Commande d'Etat pour l'A.C.I.C. In Memoriam Manuel Enriquez

''Lamento'' dedié à une Amérique Latine à feu et à sang, principalement à l'Argentine de cette époque. La partition pour soliste a été écrite avec la participation du violoniste et compositeur Manuel Enriquez.
 

Un fil invisible
2009 - durée18’. Commande de l’INA-GRM. A Christine Groult.
 
Pièce inspirée par différentes étapes de l’Alchimie du Moyen Age. L’alchimie est un processus de métamorphose dont le véritable objet est l’évolution humaine. Ici, ce processus est inextricablement mélangé avec la transformation des sons et la structure de l’œuvre.
 

Vivencias
Musique électroacoustique - 2001 - 11’23’’ - Commande de Musiques & Recherches - Ohain, Belgique. Œuvre dediée à Annette Vande Gorne.

En espagnol, ce mot signifie des expériences veçues avec la totalité de l'être  qui contribuent a former la personnalité d'un sujet vivant.
 

 
  BALLETS
 

Médisances                                                                                                                                                                              
Choréographie et danse de Paulina Oca.
• Féstival d'Arras le 6/06/1970,France
• ''Panorama de la Danza'' à Buenos Aires le 16/05/1971
• ''Danse Confrontation'' au  théatre San Martin à Buenos Aires le 31/05/ 1971, Argentine               
• Recital de Danse Contemporaine à Toulon le 18/06/1971, France
• Recital Paulina Oca à Chascomus, le 15/04/1972, Argentine
• ''Danse Contemporaine'' à Arlesle 15/06/1973, France
• Recital Paulina Oca au théatre San Martin à Buenos Aires le 22/06/1974, Argentine.
 


Siesta Blanca
Choréographie et danse de Paulina Oca.
•''Danse Contemporaine'' à Arles, le 15/06/1973, France.


A la lueur de la lampe
Ballet de Susan Buirge: a) Mariage (musique instrumentale): 5'30'' - b) Vol final (orgue électronique): 7'30''. Réalisée au studio de l'auteur à Paris en 1973.
• Ballet donné aux "Centre d'Etudes et Rencontres Artistiques'' en juin 1973 à Genève, Suisse.
• Festival de Tunesie en Juillet 1973.
• 6 spectacles dans le Festival d'Automne de Paris, Galerie de la Cité Internationaledu 22 au 27 octobre 1973, France.
 


Passacaille pour un lutin
• Ballet crée à partir d’un extrait de cette eouvre par les danseurs choréographes de l'Opéra de Paris et joué à l'Opéra Comique à Paris le 19/07/1985, France - Luth Michel Amoric
 



  Prix

   • Médisances (1968): diplôme du meilleur disque 1971 pour ''Loisir des Jeunes''. Paris,   France.

   • Antartide (1971): Prix du Centre National du Cinéma Français en 1972.

   • Siesta Blanca (1972): 3° prix de « l'Electronique Music Competition' », Fylkingen 1975,   Suède.

   • Homo Sapiens (1974/75): (film) Prix Rissolli "Della Prima Opera'' 1978, Italie.

   • Petit Poucet Magazine (1985): Prix "France Culture" de l'Innovation au Concours International de Création Radiophonique Phonourgia Nova 1986, Arles,   
     France.

   • The U.F.O. forest (1986): 1° mention au Concours International du G.M.E.B. 1987,   Bourges, France.

   • Souffle d’un petit Dieu distrait (1988/1999): Lauréat du concours UPIC dans le cadre    des 6° Journées d’Informatique Musicale (JIM) 1999, Paris, France.

   • Rio de los pajaros (1998/2000) : Prix Magistère du 27° Concours International de    Musique et Art Sonore Electroacoustiques - Bourges 2000.

   • Cantos de antes (2001) : 2° prix Radio Bulgarie 2004, Bulgarie.

   • Prix Qwartz d’honneur Pierre Schaeffer – 2008 – Paris, France.